Tuberculose en Ehpad : comment dépister un cas ?

Face à des cas de tuberculose en Établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad), au lieu d’avoir recours à un contrôle par radiographies thoraciques, un test immunologique a été privilégié. Pour quels résultats ?

Dans son numéro de février du Bulletin épidémiologique hebdomadaire (BEH), Santé publique France publie les résultats d’une étude sur l’utilisation d’un test immunologique de détection de l’interféron-gamma dans la stratégie de dépistage d’un cas de tuberculose.
Jusqu’à présent, l’enquête autour d’un cas de tuberculose en Ehpad consistait, selon les recommandations en vigueur, en un suivi prolongé des sujets par le biais de radiographies thoraciques. Or, précise le BEH, « la réalisation de ce suivi et sa répétition dans le temps sont contraignantes et restent imparfaites chez des résidents en perte d’autonomie ».

Quel type de dépistage ?

L’intérêt de la réalisation d’un test immunologique, le QuantiFERON®-TB Gold Plus (QFT-GIT), pour diagnostiquer les Infections tuberculeuses latentes (ITL) dans une enquête autour d’un cas de tuberculose en Ehpad a alors été évalué. Un QFT-GIT et une Intradermo-réaction à la tuberculine (IDR) ont été proposés en dépistage d’une ITL à tous les contacts d’un cas de tuberculose pulmonaire bacillifère en Ehpad.

Interruption du suivi radiologique

Trente-cinq résidents, d’une moyenne d’âge de 88 ans, ont été inclus dans la réalisation de ce test immunologique. Aucun d’entre eux ne présentait de comorbidité associée à une immunodépression, cinq patients présentant une lymphopénie sur la formule sanguine. Le taux de positivité était de 5 % (2/35) pour les IDR et de 15 % (5/35) pour les QFT-GIT. Trois patients ont été traités pour une ITL, un patient refusant le traitement et un autre étant décédé de cause neurologique.
« Cette stratégie a conduit à l’interruption du suivi radiologique des 27 résidents non lymphopéniques présentant des tests immunologiques négatifs, révèlent les auteurs de l’étude. Leur suivi clinique indiquait l’absence de nouveau cas. » Et de conclure que « dans le cadre du dépistage autour d’un cas de tuberculose en Ehpad, la réalisation d’un QFT-GIT pour le dépistage des ITL peut être considérée comme pertinente ».

Pour lire l’intégralité de l’étude :

http://invs.santepubliquefrance.fr/beh/2018/4/pdf/2018_4_2.pdf

Source : Etienne P., Seitz-Polski B., Nisi B, Benzaken S., Sergeieff N, Polimeni V. et al. Tuberculose en établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes : utilisation d’un test immunologique de détection de l’interféron-gamma dans la stratégie de dépistage autour d’un cas. Bulletin épidémiologique hebdomadaire, 2018 ; (4):61.